UMR Inserm 1235

Unité de recherche en neuro-gastroentérologie

Faculté de Médecine, 4ème étage
1 rue Gaston Veil
44035 Nantes

Contact
Tél. : +33 (0)2 40 41 29 49
Fax : +33 (0)2 40 41 11 10
E-mail
http://www.umr913.univ-nantes.fr/

Direction
Michel Neunlist

Rechercher

Neuropathies du système nerveux entérique et pathologies digestives

L'unité intervient dans le domaine de la neuro-gastroentérologie. Elle axe ses travaux sur la prévention et la prise en charge des neuropathies digestives et des maladies inflammatoires intestinales de l'adulte et de l'enfant.

Les recherches de l'UMR Inserm 1235 (ex 913) portent sur le système nerveux entérique. Véritable deuxième cerveau autonome réparti le long du tube digestif, le système nerveux intestinal peut être lésé lors de maladies qui touchent le cerveau comme la maladie de Parkinson. Il joue également un grand rôle dans le maintien de la barrière intestinale vis-à-vis d'éléments agressifs ou nocifs (bactéries, virus, etc.).

 


Objectifs

Les objectifs de l'UMR Inserm 1235 (ex 913) consistent :

  1. à mieux comprendre le rôle du système nerveux entérique, et en particulier des cellules gliales entériques, dans le contrôle des principales fonctions digestives nécessaires à la survie des organismes,
  2. à percer la nature des lésions du système nerveux entérique dans des pathologies humaines,
  3. à développer des approches thérapeutiques ciblant le système nerveux entérique (nutritionnelle, neurostimulation) et visant à prendre en charge les troubles digestifs dans des pathologies humaines.

L'unité étudie des pathologies présentant un véritable enjeu de santé publique et affectant non seulement le tube digestif mais aussi d'autres organes, et en particulier le cerveau (maladie de Parkinson).

L'ensemble des membres de l'UMR Inserm 1235 mènent à la fois:

  • une recherche fondamentale visant à comprendre le rôle des constituants du système nerveux entérique (neurones, cellules gliales) dans le contrôle des fonctions digestives et dans le contrôle des fonctions motrices mais aussi de la barrière épithéliale intestinale au cours de la vie.
  • une recherche translationnelle, dont l'objectif consiste à caractériser les lésions du système nerveux entérique au cours de pathologies digestives ou extra-digestives, les facteurs responsables de ces lésions et l'impact fonctionnel de ces lésions. Cet axe s'appuie particulièrement sur le développement de méthodes endoscopiques d'étude du système nerveux entérique et de la barrière épithéliale intestinale. Les travaux se concentrent sur l'étude de pathologies clefs : Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales (MICI), Syndrome de l'Intestin Irritable, les cancers colorectaux, la maladie de Parkinson et l'obésité.
  • une recherche thérapeutique visant à identifier des facteurs du système nerveux entérique et la neurostimulation ainsi que des facteurs d'origine nutritionnelle (acides gras à chaines courtes ; acides gras polyinsaturés ; probiotiques) afin de prévenir ou réparer les lésions du système nerveux entérique / troubles digestifs observés au cours des pathologies.

 


La recherche de l'UMR Inserm 1235

Elle est actuellement composée de 7 thématiques articulées autour de 2 axes principaux qui permettent de couvrir les grands champs de recherche de la neuro-gastroentérologie :

1)  L'unité neuro-glio-épithéliale (UNGE) dans les pathologies inflammatoires et cancers digestifs

 

2) L'UNGE au cours du développement et du vieillissement (pathologies neurodégénératives)

 

 


Les tests

L'UMR Inserm 1235 propose différents tests in vivo, ex vivo ou in vitro, chez la souris, le rat ou le porc (adulte ou nouveau-né).

Test : In vivo

  • La perméabilité intestinale paracellulaire et transcellulaire
  • Le transit gastro-intestinal (vidange gastrique, transit colique,...)
  • L'imagerie fonctionnelle par endomicroscopie confocale
  • Le test de comportement (labyrinthe en croix,...)

Test : Ex vivo

  • La perméabilité intestinale en chambres d'USSING
  • La réponse contractile de segments digestifs

Test : In vitro

  • Les fonctions des cellules épithéliales (prolifération, réparation, perméabilité,...)
  • Les fonctions neuronales et/ou gliales (prolifération, différenciation neurale, pousse neuritique, régulation de l'expression, neuromédiateurs, facteurs gliaux,...)

 


La formation

L'UMR Inserm 1235 participe à de nombreux enseignements de la formation « Biologie-Santé » de l'Université de Nantes.

Parcours d'enseignement de la formation Biologie Santé de l'Université de Nantes

Les enseignants-chercheurs sont responsables et/ou participent aux enseignements théoriques (cours magistraux et travaux dirigés) et pratiques de Pharmacologie, de Neurophysiologie et de Physiopathologie de la Licence « Science de la Vie » et du Master 1 « Sciences Biologiques ».

Dans le Master 2 « Biologie, Biotechnologies et Recherche Thérapeutique » de Nantes, l'unité U913 est à l'initiative d'un parcours thématique intitulé « Physiopathologies neurodigestives et métaboliques ». Dans ce parcours comme dans celui de « Santé Humaine » adossé au Master 2 « Sciences de l'Aliment et Nutrition Humaine » de Nantes, les chercheurs et les médecins de notre unité y animent plusieurs ateliers/conférences.

L'unité U913 accueille chaque année de nombreux stagiaires principalement issus de la formation « Biologie-Santé » de Nantes (Licence 3/parcours BCPA, Master1-BS, Master2/parcours BBRT et SANH), mais également de formation en « Santé Humaine » dans d'autres universités (Poitiers, Strasbourg, Paris-Diderot, etc.). Enfin, notre unité participe à la formation de nombreux (-ses) doctorant(e)s dans le domaine de la Neurogastroentérologie; elle est rattachée à l'école doctorale « Biologie-Santé » de Nantes-Angers.