PIerre-Louis Attwell à la solitaire Urgo-Le Figaro 2018

En octobre prochain, Pierre-Louis Attwell prendra le départ de la transat Jacques Vabre. P.L. Attwell c'est un marin (presque) comme les autres. Seulement voilà : Pierre-Louis est atteint de la maladie de Crohn. Pour la seconde année consécutive il prend la mer avec comme boussole cette idée fixe : voguer avec un Crohn...

Voici cinq raisons que l'IMAD a de soutenir Pierre-Louis Attwell et Vogue avec un Crohn.

1) parce que les personnels de l'IMAD, confrontés chaque jour aux maladies inflammatoires de l'Intestin, savent combien ces maladies peuvent être invalidantes. Se lancer dans un tel défi avec une telle maladie, c'est refuser la fatalité, montrer à tous que la maladie ne doit pas nous limiter dans nos choix. C'est adresser un message d'espoir et d'encouragement aux patients, et notamment aux plus jeunes.

2) parce que Vogue avec un Crohn une formidable aventure individuelle qui ne serait pas possible sans le soutien d'un collectif, et que l'IMAD est lui-même un projet collectif qui s'affirme dans le respect de l'individu.

3) parce que l'IMAD compte plusieurs marins du dimanche qui suivront bouche bée les aventures de la Transat Jacques Vabre. Combien de marinières se dissimulent sous nos blouses blanches ?

4) parce que, comme le marin qui doit composer avec les vents et les courants pour avancer sur les flots, les malades de l'IMAD apprennent chaque jour à vivre avec leur maladie. L'effort sportif mobilise persévérance, sagacité et esprit d'initiative, les mêmes vertus que nous rencontrons tous les jours chez des patients acteurs de leur propre prise en charge.

5) parce que  Pierre-Louis Attwell a su s'adresser à la société civile, avec l'appui de l'AFA et des laboratoires MSD et Mayoly-Spindler, et sensibiliser le monde entrepreneurial à la maladie de Crohn. L'IMAD sait combien il est urgent de faire connaître les maladies de l'appareil digestif. Merci à Pierre-Louis d'avoir su porter le message !